Angkor Thom ou la “grande cité” est l’un des plus grand vestige de l’empire khmer du moyen-âge. Cette cité royale est entourée de remparts  et de douves.  Ses portes imposantes sont très  photogéniques et font toujours partie de mes itinéraires. Bien-sûr, je pousse mes voyageurs photographes à être créatifs et d’essayer souvent de nouvelles techniques pour rendre la photo plus intéressante.

Angkor Thom

La cité royale d’Angkor Thom forme un carré de 3 kilomètres de côté entourée de remparts de 8 mètres de hauteur. Quatre portes majestueuses d’une vingtaine de mètres sont érigées au centre de ces 4 murs indiquant les  4 points cardinaux. Chacune d’elles avaient une fonction et permettaient aux gens d’accéder ou de sortir de cette ville du moyen-âge. Une cinquième porte, la porte de la victoire, située au nord-est des remparts, avait elle une fonction, comme son nom l’indique, à accueillir les défilés victorieux.

La Porte nord

Chaque porte à son originalité pour les photographes et peut être photographiée de nombreuses manières. Dans tous le cas, chacune, à mon opinion, mérite le détour et même encore plus depuis que le Bayon est fermé (pour satisfaire son besoin en photo de visage en pierre). Cette photo, prise en juin 2018, vous présente la porte nord d’Angkor Thom.

La porte Nord à la saison des pluies est très verte, recouverte de mousse car peu exposé au soleil. Elle ne peut être ratée lors d’une visite d’Angkor en saison des pluies ! Ce matin là, la lumière latérale éclairait parfaitement différents éléments clé de la scène : l’un des visages de la porte, les racines de l’arbre sur la gauche et une partie de la route. La lumière devenait forte cependant et les contrastes augmentaient de minute en minute. Il fallait que j’expose en faisant attention à mes hautes lumières,  il fallait sous-exposer ma prise de vue.

Alors que je cherchais à trouver le meilleur angle, en prêtant toujours attention à mes premiers plans et/ou lignes directrices, j’aperçu au loin derrière moi une moto arrivant à vive allure. Idéalement en incorporant un élément humain cela serait parfait pour donner l’échelle à cette scène et surtout montrer la vrai taille de la porte.  J’allais donc utiliser la route comme ligne directrice pour donner plus de dynamisme à l’image en y intégrant la moto au début de l’image ce qui renforcerait encore la façon dont l’image allait être interprété. L’œil allait suivre automatiquement la moto qui “rentre dans l’image”, puis, la route nous menant à la porte. Il fallait juste cliquer lorsque la moto serait dans le “puits’ de lumière pour lui donner encore plus de poids.

Ici en plus la moto serait en mouvement car je ralentirais ma vitesse pour encore augmenter la dynamique de l’image a son maximum. Etant en mode ouverture volontairement, rapidement je baissais mes iso, fermais  l’ouverture afin de ralentir ma vitesse. Enfin, avec un peu de chance au dernier moment, je découvris qu’un moine était assis à l’arrière de la moto.

Information à la prise de vue

Appareil Photo: Canon EOS 5D3
Objectif: Sigma 35mm f/1.4

Mode: Ouverture
ISO : 125
Ouverture : f/11
Vitesse : 1/50ème
Correction d’exposition : -1 IL
Focale : 35mm
Dévelopement: Adobe Lightroom

%d blogueurs aiment cette page :